dharmata_info_oct_2019-000.jpg

DHARMATA 

Ecole de Yoga & d'Ayurveda

dharmata_info_oct_2019-003.jpg
Dharmata_info_fevrier_202-001.jpg
Dharmata info – juillet-aout 2022  
karma racine et buddha-tete-dans-arbre-ayutthaya_45529-371.jpg

          Zoom sur les évènements à venir

 

Questions de Saraswati Mâ: "Pourquoi dans certaines familles y-a t'il des maladies génétiques, alors que nous sommes des incarnations du Tout et que nous ne sommes pas ce corps?"

"Aussi, quel est le rôle que nous pourrions jouer en nous incarnant dans une famille qui crée toujours les mêmes schémas, par habitude et reproduit toujours les mêmes erreurs?"

En réponse première à ces questions, il me semble important de distinguer d'emblée deux plans, celui du relatif et celui de l'absolu.                                                                                                                                                                                D'un point de vue relatif, la loi du 'Karma' ou d'action, de cause et d'effet, est à l'œuvre instant après instant, d'action en réaction et de vie en vie.                                                                                                                                                       Du point de vue de l'absolu, les paires d'opposés, cause et effet, santé et maladie, naissance et mort, bien et mal sont transcendés, pas de 'Karma'.                                                                                                                                                      Tout dépend donc à quoi on s'identifie, soit au Sujet 'Je' ou Conscience absolue, ou-bien au 'moi' corps-mental, relatif. 

Selon le Vedanta, le Sujet 'Je' ou le 'Soi' n'est pas cet assemblage en constante évolution appelé 'corps-esprit'.                    'Je' est la pure Conscience universelle, qui perçoit et éclaire, non seulement ce complexe physique et mental, mais l'univers entier. La Conscience est ce qui sous-tend la manifestation toute entière, depuis la naissance jusqu'à la mort, n'étant elle-même non affectée par les changements qui arrivent à cet individu ou au monde.                                                La Conscience 'Purusha' n'a ni cause ni effet, Elle est la Vérité éternelle en amont de toutes les formes de la création 'Prakriti', qui peuvent être très différentes les unes des autres, mais la réalité est qu'elles ont toutes le même substrat qu'est la Conscience.

La Conscience est non active 'Akarta' et non jouisseuse de résultats 'Abhokta'. L'action et le résultat sont du domaine des lois naturelles de causes et d'effets ou 'Karma', provenant de la nature créatrice 'Prakriti', tandis que la Conscience est la Vérité qui éclaire ces lois. La 'Prakriti' appartient au monde relatif, tandis que la Conscience 'Purusha' est absolue. 

                                                                                                                                                                                        Prenons l'exemple d'un film se déroulant sur un écran de cinéma, sur le plan relatif il y-a un acteur principal, des gentils et des méchants qui subissent les conséquences de leurs actes, des gens heureux et malheureux, d'autres qui naissent et meurent...Mais le film n'existe que parce qu'il y-a un écran immuable en amont duquel il se déroule. Le film dépend entièrement de l'écran pour son existence, tandis-que l'écran ne dépend pas du film, il est présent avant, pendant et après le déroulement du film. De même, quelque-soit le scénario du film, violant ou paisible, l'écran demeure immaculé. 

D'un point de vue relatif, l'homme 'Jivatman' est un assemblage de particules et d'énergie, agit par les forces de la nature 'Guna' et participe à la loi d'action, de cause et d'effet 'Karma'. Le 'Karma' représente l'action universelle dans son mouvement causal et concerne toutes les formes manifestées, depuis les particules élémentaires jusqu'à constituer les êtres humains.  

Le 'Karma' est le fruit de 'Samskara' ou empreinte psychique, et de 'Vasana' ou désir latent induisant tel ou tel type de comportement et d'action. 

Selon le Vedanta, il est distingué trois sortes de 'Karma': 

*Le 'Sanchita Karma' se réfère à l' action en germe provenant du passé et dont la conséquence n'est pas encore née.

C'est une action potentielle, en attente de manifestation. Du point de vue de la psycho-généalogie, on pourrait y voir des mémoires transgénérationnelles, génétiques, des empreintes psychologiques de la petite enfance. 

*Le 'Pràrabdha Karma' se réfère aux conditionnements actuels, au 'Karma' lorsqu'il arrive à maturité dans l'instant présent et se manifeste. C'est la conséquence de la cause qui se réalise. 

*L'Agàmi Karma' réactive la mémoire karmique et la fait perdurer en créant des conditions futures. 

En résumé: le 'Samchita Karma' est le Karma en programmation, qui lorsqu'il se met en marche est nommé 'Pràrabdha Karma' et qui, selon nos actions présentes (pensées et paroles comprises), programme notre 'Karma' futur ou 'Agàmi Karma'. 

D'un point de vue relatif, dans une famille qui produirait toujours les mêmes erreurs, ou dans laquelle il y-aurait des maladies génétiques, on pourrait parler de 'Karma familial'. Sous le 'Karma individuel' se trouve le 'Karma collectif' ou 'Shàdhàrana Karma', aussi, lorsque nous parlons de 'notre Karma', nous devrions aussi prendre en compte le 'Karma' de ceux qui nous sont proches, car sans eux le notre ne serait pas. 

Non seulement nous supportons le 'Karma collectif' de notre famille et de nos ancêtres, mais aussi de notre ville ou village, de notre nation, de notre culture et de la race humaine. 

Par exemple, la France est en train de payer son Karma colonialiste, les américains portent le Karma de l'extermination des peuples Amérindiens, les Australiens du peuple Aborigène, les Tibétains (selon le Daïla Lama) règlent le Karma de violences passées. 

Aujourd'hui, la race humaine est en train de se charger d'un immense 'Agàmi Karma' collectif, avec l'extermination de certaines espèces animales, l'élevage intensif, l'abattage de milliards d'animaux chaque jour et leur montagne de souffrance.

Rien n'est indépendant de l'ordre universel 'Dharma', c'est ce que montre l'effet papillon. Tous les évènements, à échelle mondiale, familiale ou individuelle sont une réponse Karmique dont nous sommes en partie responsables, que nous soyons passifs ou actifs. Ainsi nous induisons la réponse des autres et de l'univers à notre égard, ce qui explique les répétitions de situations. 

Si nous ne pouvons rien changer au 'Sanchita Karma' (passé) et en partie au 'Praràbdha Karma' (présent), nous avons tout de même la possibilité d'agir sur ce dernier puisqu'il incombe du présent. Selon le mécanisme de cause et d'effet, l'individu acquiert mérites ou démérites en conséquence d'actions intéressées ou désintéressées. 

Les actions porteuses d'énergies 'Tamasique' ou 'Rajasique', actions égoïstes, ou apportant du tort à autrui, engendrent un 'Agàmi Karma' (futur) de type 'Pâpa', ou de démérite et de souffrance. 

Les actions porteuses d'énergie 'Sattvique', ou actions bienveillantes envers autrui, engendre un 'Agàmi Karma' (futur) de type 'Punya' ou mérite et bonheur.

L'Agàmi Karma' peut être représenté comme une flèche prête à être lancée. Cela indique qu'à ce stade, l'archer peut être contracté sur lui-même et avoir un champ de vision et d'action extrêmement limité, ou-bien avoir une Conscience totale de la situation, éclairant chaque paramètre présent et ouvrant le champ de tous les possibles.

Il apparait d'évidence que moins la Conscience est individuelle et la vision égocentrée et mieux l'action s'ajuste parfaitement aux circonstances.  

Dans la tradition du Vedanta Hindou, il n'est pas important de connaitre nos mémoires Karmiques et de savoir à quand elles remontent, vu que leurs racines sont entremêlées et interdépendantes des autres, mais surtout d'arrêter d'alimenter ce processus, qui n'en finit pas de porter toujours plus d'actes et de conséquences.

Le but le plus élevé est de ne plus générer d'Agàmi Karma', c'est ce que l'on appelle l'état d 'Anagàmi' et qui conduit à la libération des chaines Karmiques du 'Samsara', cycle des plaisirs et des souffrances, des naissances et des morts, des conditionnements et des mémoires qui nous attachent sans fin. 

Selon le Vedanta, le Karma n'est actif que lorsqu'un individu s'approprie l'action des 'Guna' ou forces de la nature, en se considérant comme l'exécutant de ses actions et le récepteur des résultats. Il est donc ignorant de lui-même 'Ajnâni'. 

Il ne sait pas qu'en fait, il est pure Conscience et non-acteur, puisque ce sont les forces de la nature 'Guna' qui interagissent entre elles de manière constante. C'est l'identification à un individu 'acteur', au contrôle des actions et en attente des fruits, qui produit du Karma.

Par contre, quand un 'Jnâni' (Eveillé à la Vérité) agit, il se connait comme non-acteur et n'attend aucun fruit des actions. Par conséquent, les résultats ne lui reviennent pas et ne produisent aucun Karma. Il est libéré de la roue du 'Samsara', ou cycle de la naissance et de la mort. 

La Bhagavad Gîta dit:  "'Prakriti', la nature créatrice agit en tout à travers ses 'Guna' (Rajas/action, Tamas/inertie, Sattva/équilibre). L'ignorant qui s'identifie à cette forme (corps/mental), se considère comme l'acteur. Celui qui a réalisé la Conscience comme lui-même sait qu'il n'est pas acteur, car les actes sont soumis à la loi de cause et d'effet de la nature. Il se sait Conscience éclairant le jeu de la création 'Lîla'.' 

Pour le Vedanta, le 'Karma' ne signifie pas simplement l'activité du corps. L'Akarma' ne signifie pas non plus l'inactivité. Après avoir atteint la Connaissance de la Vérité, le corps continue de travailler et de faire son devoir, mais ne se considérant plus comme acteur, il est non-agissant au cœur de l'action, il est agit. 

Tandis que l'ignorant, même immobile, se considérant comme l'auteur de ses pensées, désirs et émotions est agissant au cœur de la non-action. 

La Bhagavad Gîta dit: "Celui qui voit l'Akarma' ou non-action dans l'activité et le 'Karma' ou action dans l'inactivité, est sage parmi les hommes."  

Par conséquent, le 'Karma' n'est pas le renoncement physique aux actions, mais le renoncement à l'ignorance de l'identification à l'agissant. 

Le plus beau cadeau que nous puissions offrir à nos familles et au monde est la libération de l'identification à un individu égocentré et l'éveil à notre vraie nature, qu'est la pure Conscience universelle, qui embrasse tous les êtres. 

Nous devrions apprendre à voir que tout ce qui se manifeste n'est que le jeu des forces de la nature en interdépendance les unes avec les autres, suivant leur cours tout naturellement et que nous sommes la Conscience illuminant la 'Lîla' ou jeu sans fin de la manifestation.

Sous ce regard ouvert à 360°, nombre de préoccupations superficielles s'effondrent sur elles-mêmes, telles que les émotions que l'on nourrit, les complications mentales, les histoires qui n'en finissent pas, les désirs insatiables, ainsi que la recherche interminable de bonheurs temporels. 

La réalisation de la Vérité, c'est à dire la vision claire et définitive qu'il n'y a pas d'individu séparé, ni d'acteur au commande de la vie, annihile toute notion de but à atteindre.

Avant cela, le seul et dernier but sera la Réalisation de la Vérité. 

Om Tat Sat!

Swami Dharmapriyananda Saraswati

*************************************************************************************************

Retraite Yogique du 5 au 12 juillet, en Ardèche

Faire une retraite, c'est se retirer momentanément de nos préoccupations habituelles et de l'agitation du monde, afin de retrouver l'essence de notre existence. C'est se laisser guider, tout au long de la journée, dans un parfait équilibre entre les temps de méditation, de hatha yoga, de chants et rituels sacrés, de relaxation, massages, silence, partages, rires et amitié.

Durant une semaine, nous expérimentons une vie communautaire harmonieuse, dans laquelle chacun, en interdépendance avec les autres, peut retrouver une solitude apaisée

* Le enseignements sont donnés par Swami Dharmapriyananda, assistée  de son équipe de professeurs de Yoga, les soins Ayurvédiques sont donnés bénévolement par les thérapeutes formés par Swamiji. 

*Tous les repas se composent de plats simples et délicieux, en grande partie végétaliens, dans un esprit de bienveillance envers nos amis animaux.

*Lieu de retraite: Gite les Blaches, 690 chemin des Blaches, Vernoux-en-Vivarais, 07240

*Coût de l'hébergement et des repas: environ 250e pour la semaine

*Coût de l'enseignement: 280e, en soutien à l'association Dharmata

 

    Séminaire du 22 au 29 octobre: Prana Vidya/Prana Thérapie

Le Prana est l'énergie de vie qui soutient toute la création. Il soutient notre corps physique, ainsi que nos corps subtils, qu'il nourrit par l'intermédiaire de canaux d'énergie nommés 'Nadi' et de centre d'énergie nommés 'Chakra et Marma '. Lorsque la circulation du Prana est bloquée dans les Nadi, les Marma et Chakra, des déséquilibres surgissent et des maladies peuvent se manifester. 

La pratique Yogique de Prana Vidya associée aux pratiques Ayurvédiques de Prana thérapie, permettent d'éveiller, de diriger et d'équilibrer cette force naturelle, dans les organes ou emplacement du corps physique qui en ont besoin, mais également dans les différentes enveloppes subtiles afin de retrouver l'harmonie et l'unité originelle. 

*Prana Vidya est une pratique avancée du Yoga, qui exige une grande subtilité et capacité de concentration, ainsi que la connaissance parfaite des Kosha, Chakra, Marma, Nadi et Vayu. De ce fait, elle s'adresse uniquement au pratiquant de Yoga confirmé. 

Renseignements: dharmapriyananda@gmail.com

*Enseignante: Swami Dharmapriyananda, Yogacharya § Educatrice de santé en Ayurveda. 

*Inscription: Envoyer un chèque de 80e à l'ordre de Dharmata, à Aline Amiel,393 chemin des Rascas, 

Hautes terres A, 06700 St Laurent du Var.

*Lieu du séminaire: Gite Champêtre, Champetier Haut, Les Assions, Ardèche 

*Coût de l'hébergement et nourriture: environ 150e pour la semaine

*Coût de l'enseignement  :(de 420 à 480e selon les possibilités de chacun) en soutien à Dharmata

gite-blaches.jpg
mains-priere-soleil-750x420.jpg

Prévision d'un voyage en Inde du nord, à Rikhiapeeth Satyananda Ashram

du 19 novembre au 10 décembre.

Ce voyage sera initiatique, nous assisterons à deux grands évènements que sont le Mahayajna et Yoga Purnima. 

*Renseignements: dharmapriyananda@gmail.com

Rikhiapeeth-Deoghar-Jharkhand.jpg
 Bel été à toutes et tous!