dharmata_info_oct_2019-000.jpg

DHARMATA 

Ecole de Yoga & d'Ayurveda

dharmata_info_oct_2019-003.jpg
Dharmata_info_fevrier_202-001.jpg
Dharmata info – Novembre 2021  
dharmata1.jpg
DHARMATA2.jpg
Dharmata.jpg

Quelques témoignages de notre retraite-formation ‘Yoga et Ayurveda’ en Ardèche

Vaikuntha (Marc) : ‘J’ai toujours désiré avoir un maître. Cette chance m'est offerte aujourd’hui. Mon chemin est éclairé non seulement par la présence d’un maître comme Swamiji mais au-delà, je ressens pour la première fois, que mon parcours spirituel sera toujours jalonné par l’énergie bienveillante des Maîtres de la lignée.                                                                     Cette formation-retraite comme toutes les autres depuis celle de Lozère en été 2019, continue de me faire assimiler, certes petits pas, après petits pas, un enseignement d’une qualité exceptionnelle.  J’y ai été conduit naturellement sans pour autant avoir l’impression de l’avoir choisi, comme si cela était une évidence.                                                                           Imaginer une vie de couple sans partager une vision spirituelle commune ne m’aurait pas été supportable. A nouveau, la vie m’offre cet avantage auprès de Chinmayi.                                     Que d’attentions à mon égard depuis votre rencontre ! Dharmapriyananda en premier lieu puis vous tous à l’unisson, m’avez enveloppé d’une douceur si bienveillante.                                 Merci Frères et Soeurs !                                                                                                            Vous décrire mes sensations lors de la cérémonie d’initiation ne tiendrait pas en quelques lignes, j’y reviendrai sans doute par l’expression d’un dessin bouillonnant de couleurs chaudes et d’énergies hors du commun…                                                                                         Vaikuntha. Alors là ! Est ce un sommet de l’Himalaya ? Un canyon au fond de terres africaines inconnues? L’héroïne d’un roman fantastique ? Et non, c’est le nom spirituel qui m’a été donné. Waoouhh, c’est un bloc, il est géant ce nom. J’ai du travail en perspective pour l’assumer pleinement et en être digne. ‘ Hari Om.

Chinmayi : 'La semaine a été riche. La retraite est un moment propice au nettoyage du corps et de l’esprit, dans un premier temps , pour mieux accueillir l’enseignement de sagesse.
Comprendre son dosha de naissance permet aussi une meilleure acceptation de sa constitution . Merci pour cette guidance qui va me motiver à m’équilibrer.
Les méditations guidées par notre maître ouvrent chaque fois un peu plus les portes d’accès

à la grande conscience pour que l’éclat du Soi brille de sa lumière étincelante et rayonne davantage dans nos vies. Fermer les yeux devient un moment d’ouverture.
La cérémonie du nom spirituel est un moment de grâce où tous les cœurs sonnent à l’unisson en présence de la lignée des maîtres. Le nouveau nom spirituel  Vaikuntha de mon bien-aimé le rend encore plus lumineux et ce fut un moment inoubliable.
L’unité de la shanga est quelque-chose de magique et de précieux. Merci à notre maître Dharmapriyananda, de nous accompagner et d’être à nos côtés. Hari om tat sat.

Tarajyoti : 'Quelle joie de nous retrouver en Ardèche pour notre retraite d'automne, dans ce même gîte où nous avions débuté notre formation de professeur de yoga il y a 3 ans et où nous entamons un nouveau cycle d'un an pour approfondir nos connaissances en Ayurvéda au service du yoga. Une semaine de retraite autour de notre Maître, Swami Dharmapriyananda, c'est toujours une chance pour nous de revenir à l'Essentiel, de s'abreuver à la Source et de se sentir nourri de l'intérieur. Nos journées furent riches en enseignements tant théoriques que pratiques et chaque instant fut l'occasion de se servir de l'ayurvéda (en pratiquant l'observation de soi pour développer Viveka, le discernement et faire grandir Sattva, la lumière) afin de nous aider sur notre chemin de yoga, vers la réalisation de notre véritable nature, le Soi. Un immense merci, Swamiji de nous dévoiler ce trésor.’ Hari Om Tat Sat

 

Nataraja : 'Tout d abord, un grand merci pour cette nouvelle retraite formation. Si la formation était très présente et dense, je l’ai surtout vécue comme une retraite ou ton enseignement était de tout instant,  du lever au coucher.                                                            La Présence illuminait les journées en quasi continu. Être à tes côtés avec la sangha est nourriture.  Le fait que tu guides également hatha yoga et yoga nidra à fait aussi que j ai ressenti en continu ton enseignement.                                                                                         Je sens de plus en plus souvent que je suis Conscience. Et quand j observe la vie, le retournement est de plus en plus fréquent et alors mon visage s’éclaire.                                  Je ne sais pas pourquoi tout n’est pas en moi. Il doit y avoir un blocage quelque part.’                Hari Om Swamiji 

 

Priyadhâra : ‘Une retraite de plus? Non, un pas de plus sur le chemin spirituel.

Merci à toi Dharmapriyananda de nous amener toujours plus proche de la vibration.             Merci à notre Sangha où il fait bon se retrouver.

Saraswatimâ : ‘Mes ressentis pour cette retraite qui pour moi a était assez mouvementée, trop bruyante et agitée, comme je te l’ai fait remarquer, c’était particulier en effet nous devions communiquer bien sur sûr les sujets abordées c’est normal et tu vas me dire que j’ai bavarder comme tout le monde je sais ! J’ai ressenti aussi une remise en place à mon juste niveau, puisque je ne suis pas aussi rigoureuse que la shanga .                                                       J’ai compris ou était ma place, c’est pour cela aussi que je n’ai pas voulu participé au rituel car je croyez que se serait une pûjâ et donc cela n’aurait pas était juste que je la fasse.

Les cours on était très bien fait plus clair et bien construit cela m’a éclaircie et permis de mieux comprendre les liens entre les différents éléments, je vais les revoir pour retenir les noms en sanscrit affin de mieux comprendre.

J’ai eu beaucoup de mal a rentrer en méditation, sauf une fois ou j’ai pu trouver la bonne position pour ne plus ressentir mes genoux  et mes lombaires douloureuses car j’ai un tassement et ne peux pas resté longtemps sur le sol dur.

Mais cela n’as pas d’importance puisque je ne suis pas ce corps,  bien sur je sais que c’est aussi le manque de pratique  asanas et méditation qui en sont la cause. Je n’ai qu’a m’en prendre a moi-même.

La cérémonie de Vaikuntha était très touchante, il été heureux cela se sentait, j’espère ne pas t’avoir offensé quand je me suis lever pour faire danser tous le monde car je trouvé que là cela commencer a manqué d’enthousiasme et voulais le célébré a sa juste valeur car c’est vraiment une belle personne qui a besoin que l’on l’entoure de tout notre amour pour faire face a ces démons.

Voilà je t’écris avec mon cœur, mon respect et toute ma sincérité car je ne sais pas faire autrement comme tu le sais.’

Ârati : ‘Retour à Nice le cœur léger et la tête pleine de cette belle science de la vie qu’est l’Ayûrveda. Quand en plus le Yoga se rajoute et se mêle ça donne un éclairage d’une grande subtilité. Nous avons tous les outils pour comprendre et réajuster chacun d’entre nous, c’et passionnant. Puis toujours et même de plus en plus l’énergie de la Sangha qui nous rassemble par le cœur.’

Premsagar : ‘Il ne s’agit pas d’un simple enseignement scolaire comme à l’université par exemple. Durant une semaine, chacun fait un effort particulier pour mettre son ego de coté et participe gaiement aux différentes taches : cuisine, ménage, etc… Chacun met un point d’honneur à rendre la semaine la plus agréable possible aux autres. De ce fait, il se dégage une chaleur bienveillante et joyeuse qui guérirait le plus déprimé des hommes. A la fin de la semaine, je n’avais plus envi de retourner chez moi tant je me sentais bien au milieu de la sangha. Merci pour tes enseignements, pour tout ce que ru m’as dit pendant le trajet. Il me faut continuer avec REGULARITE. ‘ 

Durgadevi : Petit retour sur cette semaine de retraite dans ce magnifique lieu de Champetier Haut. Comme à chaque fois une grande joie de te retrouver et de retrouver la Sangha pour un retour à l'essentiel, et qui me permet de continuer à vivre dans le monde actuel.
A chaque fois j'ai l'impression de passer une étape, quelque chose qui  
est mieux compris et puis tout à coup vécu grâce à ton enseignement et à l'énergie que nous partageons tous ensemble.
Merci de nous avoir permis de partager l'initiation de Marc, Vaikuntha , ce moment fort en émotion et qui lie un peu plus les membres de la Sangha.
Et puis, sur cette semaine, l'enseignement de l'approfondissement de  l'Ayurvéda, apprendre à faire le lien de plus en plus étroit avec le yoga, et surtout tous les outils pour nous permettre de vivre en bonne  santé, et d'accompagner ceux qui en aurons besoin.
Hâte de continuer nos rencontres, et d'appliquer cette science magnifique.

Arjuna : ‘Ce stage m'a permis de retrouver mon Maître (même si en réalité, il  est toujours présent en moi) et toute la sangha avec beaucoup de joie et de tranquillité.
La formation a été très enrichissante, elle m'a permis de revoir et surtout d'élargir et d'éclairer cette inter-relation entre les différents corps.
De vivre en même temps, cette interdépendance (avec mes problèmes respiratoires).
Meilleur compréhension et nouvel élan que je vais m'appliquer à soutenir en entretenant mon feu avec soin. Remise à niveau de mon chemin en le voyant éclairé par le chemin de  
mes soeurs et frères. Cette semaine m'a permis de voir cet ego, toujours là, et de voir que ton enseignement nous donne tous les outils pour arriver au but mais...Mais il faut pratiquer, pratiquer... Lors du Yoga Nidra, j'ai posé ma question (qui a jailli de mon esprit) à l'Eléphant et la réponse a été immédiate : "Pratique !"
Sri Patanjali nous a tout révélé avec ses Sutras à nous de ne pas nous  endormir. Car comme tu le dis si bien nous ne sommes pas des "chamallows".

Shantidhâra : ’Mon vécu dcette retraite est très positif. Je suis arrivée complètement épuisée et j’ai de suite ressenti une grande énergie qui m’a immédiatement portée. J’ai eu l’impression de guérir très vite. Je ressens aussi de plus en plus la force de la Sangha et l’unité qu’elle crée grâce à ta présence. C’est si facile quand on est tous ensembles. J’ai l’impression de devenir orpheline quand on se sépare. Je me rends compte également de ma progression sur le chemin et ça me pousse à être régulière dans la pratique de ma sadhana. Que du positif donc. Vivement la prochaine retraite.’

                                                                                                                                                     Yogapriya : ‘ Partie pour une retraite d’une semaine…..la vie, le divin en ont décidé autrement car me voici engagée pour une nouvelle année de formation .

Ces 7 jours m’ont à la fois enrichi, éclairé et en toute humilité, élevé. Quelle énergie magnifique. Quelle sincérité. 

Mon cœur est grand ouvert. Tout me semble plus facile, évident. 

Hâte de vous retrouver « en vrai », en « visio » ou dans mon sommeil (et je n’hésiterai pas, alors, à jubjoter)’.

                                                                                                                                                   Dîpa : ‘partir en retraite une semaine, c'est laisser le quotidien derrière moi et accepter de vivre ce qui vient, ce qui Est.  Retrouver l'énergie et la chaleur du groupe pour avancer en vivant chaque moment le plus consciemment possible.                                                                   Travailler sur mon ego fut mon épreuve durant ces quelques jours. Accepter ma place, mes limites, en essayant d'ouvrir mon cœur un peu plus, humblement. Être telle que je suis et non telle que je voudrais être.                                                                                                           La chaleur de la Sangha alimentée par l'infinie bonté de notre Maître à rempli mon cœur de gratitude. " Hari Om Tat Sat.

 

Swami Dharmapriyananda : ‘Nous sommes l’auteur de notre propre épanouissement et santé.  Nous ne réalisons souvent pas que la santé physique dépend de la santé psychique, ayant tendance à considérer nos maux physiques comme quelque chose qui nous arrive soudainement de l’extérieur, alors que la maladie est déjà inscrite dans le corps psychique et survient telle une occasion de nous étudier profondément nous-mêmes et de transformation. Les événements traumatisants ou les situations karmiques difficiles sont souvent cachés et inconnus pour la majorité des humains.

L’élément spirituel est toujours présent dans tous les cas, mais souvent minimisé et incompris. Nous ne savons pas qu’être spirituellement en bonne santé mène à la santé mentale et physique. Nous ne savons pas que la fonction de l’esprit et des cellules du corps sont équilibrées par la lumière de l’Atman, notre Soi profond.                                                                         L’approche holistique et thérapeutique du Yoga avec l’Ayurveda enseigne cette question complexe de l’interdépendance corps-cœur-esprit.                                                                       Le yoga-thérapeute qui enseigne cet art de vivre doit avoir une connaissance approfondie de la façon d’encadrer les individus, non seulement dans la pratique du Hatha Yoga, mais aussi par le yoga nidra, la méditation, dans la façon d’adopter un régime alimentaire et un mode de vie appropriés qui harmonisent le Prana, Ojas et Tejas.

Le Yoga-thérapeute agit tel un conseiller, guidant également dans la pratique d’un style de vie Dharmique et éclairé (Sattvique).  La santé et la guérison sont un processus dynamique et continu, non pas séparé mais lié au degré de connaissance de soi et de réalisation de l’individu. La connaissance de soi, la grâce divine et la foi jouent un rôle important dans le cheminement vers la santé et le bien-être.’  Om Tat Sat                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Zoom sur les événements à venir

26 au 30 décembre : retraite d’hiver à l’ancien carmel de Moissac   « L’évangile de St Jean à la lumière du Yoga »                                                           Pour la plupart d’entre nous les évangiles restent difficiles à comprendre et à mettre en pratique. Eclairés de l’expérience et de la vision Yogique, ils permettent d’intégrer profondément la Voie de l’Abandon, celle qui est le chemin, la vérité, la vie, c’est vivre dans la clarté et l’Amour, illuminant toutes les dimensions de notre Être.                                     Tarif hébergement et nourriture: Environ 170e (Variable selon le nb de participants) Réservation : 50e à l’ordre de Dharmata, à envoyer rapidement à Dharmata, 15 hameau de Thouels, 12430  Lestrade et Thouels                                                                Enseignement : Don libre en Conscience                

-29/30 janvier 2022: Psychologie Yogique et Ayurvédique (ouvert à tous)                    -23/24 avril : Diététique Yogique § Ayurvédique (ouvert à tous)                                             -9/16 juillet : Form. Ayurveda et Yoga Thérapie § Retraite d’été (ouverte à tous)                   -Retraite automne : Prana vidya et Prana thérapie (ouverts à tous) 

Informations complètes à venir