Rechercher
  • nondualite

DHARMA ET TANTRA


" Ce sur quoi toutes choses s'assemblent et se dispersent,

Ce sur quoi les Dieux ont leur assise,

C'est Cela dans l'impérissable,

Le suprême firmament...

Ce dont furent emplis l'espace et le ciel et la terre,

Ce par quoi chauffe le soleil,

Par quoi les eaux propagent la vie,

C'est Cela: l'Ordre et la Vérité,

Le Suprême Brahman des prophètes!

Nombril de l'univers,

Cela soutient toutes choses..."

Mahâ-Nirayana-Upanishad

Selon l'Upanishad, l'univers tout entier et toutes ses créatures,

se manifestent depuis une force Mystérieuse

qui les nourrit et en même temps les soutient,

les assemblent et puis les dispersent le moment venu.

Cette assise éternelle, nombril du monde,

transcende l'existence phénoménale et en fait partie intrinsèquement.

Elle se situe au delà et en de ça du perceptible.

Cela est Dieu ou Brahman, dont on ne peut rien dire...

"On ne peut le voir, on ne peut le saisir,

il n'a pas de famille, il est sans yeux,

ni oreilles, ni mains, ni pieds,

éternel, omniprésent,

il pénètre toutes choses, subtil, inaltérable,

il est Brahman, matrice de toutes choses,

comme le savent les prophètes!"

Mundaka Upanishad

Brahman, est le mot qui désigne l'absolu.

Cependant il est celui dont rien ne peut être dit...

Il ne peut donc pas être le Créateur du monde!

De ce fait l'univers ne se manifeste que par l'action d'une Déesse,

qui, seule mérite les nom de créatrice, mère et souveraine.

Ceci est l'une des formes les plus profondes et essentielles du Dharma.

"Le Dharma est l'assise de l'univers,

c'est sur lui que le monde se fondent,

et c'est lui que l'on tient pour l'unique point d'appui."

Mahâ-Narayana Upanishad

La mère nature ou grande Déesse,

était reconnue, respectée et honorée dans les temps anciens.

Les Tantrikas connaissaient le Dharma et vivaient selon ses lois.

L'accent était naturellement mis sur les aspects ignorés

par le brahmanisme dogmatique

et les religions s'appuyant sur les seules écritures et rituels.

Le Tantrisme n'est pas philosophie,

mais religion véritable ( religare : relier) et pratiques.

Le mot Tantra, signifie: expansion de la conscience,

jusqu'à résorption dans l'absolu.

Pour le Tantrika, Shakti est Déesse, énergie pure,

comme Shiva est Divin, conscience pure.

Mayâ, n'est ni illusion et ni non plus magie

elle est le Dharma,

Art créateur et harmonie de la nature.

A la fin d'un cycle cosmique,

Shakti, qui n'est autre que la nature,

et Shiva, qui est la conscience présente en son sein,

se dissoudront ensemble dans l'Unique,

qui demeurera pour un temps en sommeil,

avant qu'un nouveau processus de manifestation apparaissent.

La recherche de l'unité originelle,

nous amène à réaliser que la dualité n'existe pas.

le Dharma, Loi divine de l' équilibre universel,

se découvre et se vit par le principe d'analogie sur lequel il repose.

En chaque être cohabite le masculin et le féminin.

Le principe mâle réside dans le cœur de chacun en tant qu'Atman,

Le principe féminin réside à la base de la colonne vertébrale,

en tant que Kundalini-Shakti.

L'Atman n'est autre que Shiva ou Purusha ou pure conscience divine incarnée,

Shakti est Prakriti ou l'énergie pure et divine manifestée, nous permettant de naître, de grandir,

de nous transformer et de mourir.

Shakti est la puissance de Dieu et

elle est responsable de notre évolution et réalisation spirituelle.

L'unité se manifeste en nous en tant qu'être, conscience et béatitude.

Sat-Chit-Ananda.

C'est le retour à l'absolu et la libération en ce monde.

Chez l'être humain ordinaire et en tout être non réalisé,

la kundalini-Shakti est en demi-sommeil,

on pourrait la comparer à quelques braises rougeoyantes,

justes suffisantes pour assurer le fonctionnement "normal" de l'organisme,

de la naissance jusqu'à la mort.

Cette énergie est pourtant, ne l'oublions pas, la grande Déesse,

qui meut l'univers tout entier,

fait danser la terre et les planètes dans l'espace,

fait briller le soleil et les étoiles,

assure la vie sur terre de milliards de créatures.

La plupart des personnes ignorent son existence et

dilapident ce potentiel extraordinaire de réalisation et de libération

dans les désirs et les attachements à l'éphémère.

L'intensité de la manifestation divine varie

d'un être humain à un autre selon

qu'il est capable de s'ouvrir et de s'abandonner.

L'élève Tantrika, guidé par l'enseignant ravivera le feu assoupi,

par des pratiques d'accroissement de l'énergie et d'élargissement de la conscience,

consumant peu à peu tous les désirs mondains ordinaires,

jusqu'à ce que, dans un dernier désir sublimé,

la Déesse s'unisse enfin au Divin.

C'est le mariage intérieur ou Moksha, libération,

chanté par les Mystiques et les Saints.

Pour le Tantrika, le désir qui imprègne profondément l'individu,

est la marque même du désir Divin.

Plutôt que de chercher à le réprimer,

il est sublimé et devient l'art sacré de la Shakti!

La représentation Tantrique du divin est celle d'un couple enlacé.

Le Tantrika est à la recherche unique de l'union universelle.

La voie du Tantra est libre, mais ardue,

en raison de son absence de règle stricte,

elle demande une grande force d'âme et un engagement authentique de l'élève envers l'enseignant et réciproquement. Il s'agit bien d'une relation intime entre Shiva et shakti,

Où il n'est nulle question d'assouvir ses désirs,

mais de les faire grandir et s'élever jusqu'à la transmutation du plomb en or,

et ainsi de réaliser Dieu sur terre et de vivre dans l'harmonie du Dharma.



3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout