Rechercher
  • nondualite

VAGUE ET OCEAN


La vague qui s'identifie à la vague,

se croit séparé des autres vagues et du reste de l'océan.

La vague ne voit pas qu'elle est impermanente,

et aussi interdépendante de l'océan tout entier.

Elle ne sait pas qu'elle n'a aucune existence propre et donc aucune réalité.

Elle croit en sa suffisance, en son indépendance, en son libre arbitre,

elle croit en ses désirs de grandeur et de réalisation personnelle,

elle croit surtout en elle-même, en ce rien!

Dans son rêve, bonheur et souffrance,

vie et mort sont incontournables.

Elle cherche à s'emparer du bonheur et à éviter la souffrance.

Dans son malheur, elle essaiera d'inventer l'éternité.

Elle va créer quelque chose d'éternel à atteindre...

Paradis, Nirvana, Dieu, Soi, Atman ou Brahman!

La vague prendra alors conscience, qu'elle n'est pas grand chose,

et pensera : Je ne suis rien, seul l'océan est tout puissant,

seul l'océan existe! Seul celà est!

L'océan est le maitre, il vit en moi, il est mon maitre intérieur!

Elle ne s'aperçoit pas qu'elle reconstruit un autre rêve.

Elle vit dans une autre illusion de permanence

et s'accroche de toute ses forces à son mirage spirituel!

Dans ce paradis fait de certitude,

plus de place pour la spontanéité, pour la fraîcheur,

pour l'étonnement émerveillé et sans cesse renouvelé de chaque instant.

A force de rigidité et de douleur,

la vague réalisera un jour l'impermanence de toute chose...

Elle verra que son océan/paradis n'est pas immuable,

il change sans cesse, il est en mouvement permanent.

les vagues sont vides d'identité personnelles et l'océan est aussi vide de noumène.

Les certitudes d'un Soi permanent,

et tous les rêves en un paradis éternel de vagues s'effondrent alors!

La vague devient de plus en plus lucide et que voit t'elle?

Elle voit clairement la naissance des vagues, la souffrance et la mort.

Elle voit la cause de la souffrance,

qu'est l'ignorance qui règne dans l'océan des vagues.

Elle voit que l'ignorance n'est que fixation, que saisie.

S'éveiller du rêve s'est réaliser le mouvement incessant de l'océan,

naturellement fluide et spontané.

C'est réaliser l'unicité permanente et interdépendante avec toutes les vagues,

l'océan créant sans cesse de nouvelles vagues,

et les vagues reliées les unes aux autres, n'étant rien d'autre qu'océan.

Elle prend enfin conscience que l'océan et les vagues, "c'est moi"!

Enfin, dans un gigantesque éclat de rire la vague réalise

que l'eau, quelque soit sa forme, vague ou océan,

ne peut être enfermé dans aucune catégorie!


Bernadette (swami Dharmapriyananda)

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout